Traitement précoce2017-02-21T00:33:18+00:00

Traitement précoce

Bien qu’un orthodontiste puisse améliorer les problèmes d’alignement de dents et de mâchoires à tout âge, il existe une période optimale pour commencer un traitement orthodontique.

Commencer le traitement orthodontique à ce moment précis permettra d’obtenir les meilleurs résultats et également de réduire la durée du traitement au minimum (ainsi que les frais associés).

L’AAO (l’Association américaine des orthodontistes) recommande que chaque enfant voie un orthodontiste au plus tard à l’âge de sept ans. Pour la majorité des jeunes patients, aucun traitement n’est suggéré. Les enfants prennent plutôt rendez-vous pour une ré-évaluation 12 mois plus tard. Toutefois, il existe de nombreux signes cliniques qui indiquent qu’il est temps pour votre enfant d’être examiné par un orthodontiste :

  • Difficulté à mâcher ou douleur associée à la mastication
  • Perte précoce ou retardée des dents primaires (dents de lait)
  • Habitude de succion des doigts ou pouce (ou tout autre type d’habitude liée à la bouche)
  • Respiration buccale, ronflements
  • Espacement trop petit ou trop grand entre les dents
  • Dents proéminentes (trop avancées)
  • Grincement ou serrement des dents pendant la nuit
  • Troubles de la parole
  • Mâchoire supérieure ou inférieure ayant une croissance insuffisante ou excessive
  • Asymétrie du visage
  • Mâchoire qui se déplace en se refermant
  • Bruits en provenance de l’articulation de la mâchoire (avec ou sans douleur)
  • Surocclusion profonde, qui correspond à une morsure dans le palais

Pour tous les patients ayant des indications évidentes d’un traitement orthodontique précoce, plusieurs avantages pourront être obtenus :

  • Création d’un environnement permettant une mastication sans douleur
  • Réduction ou élimination de la nécessité d’extraire une dent permanente
  • Élimination des habitudes buccales nuisibles
  • Facilitation du brossage et réduction de la probabilité de développer des caries
  • Élargissement du passage des voies respiratoires supérieures, ce qui réduit ou élimine les problèmes de respiration
  • Amélioration de l’éruption des dents permanentes
  • Création de suffisamment d’espace pour l’éruption de l’ensemble des dents permanentes
  • Réduction du risque de traumatisme causé aux dents proéminentes supérieures (trop avancées)
  • Élimination ou réduction de l’usure des dents en raison d’habitudes anormales de mastication
  • Amélioration de certains troubles de la parole
  • Influence positive sur le développement des mâchoires, ce qui réduit ou élimine la nécessité d’une chirurgie de la mâchoire
  • Amélioration de l’esthétisme dentaire/facial
  • Amélioration de l’estime de soi et de la confiance en soi
  • Simplification des traitements orthodontiques possibles ultérieurs ou réduction de leur durée
  • Élimination ou réduction de la croissance asymétrique des mâchoires
  • Réduction de la probabilité de la présence de dents incluses